Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
Burkinasara 1.bmp
BURKINASARA
Association Humanitaire tournée vers le Burkina Faso
010Bandeau siteLogo 10 ans
Gestion des déchets à Kombissiri

A l'heure actuelle, la grande majorité des villes du Burkina Faso n'ont rien mis en place pour assurer le ramassage et la gestion des déchets de leurs citoyens. Ainsi sur une commune telle que Kombissiri (57 villages, 70.000 personnes environ), seules quelques associations de femmes proposent des collectes contre rémunération auprès des habitants, mais elles ne peuvent couvrir qu'une faible partie des besoins (120 foyers collectés environ). En outre, les déchets ne sont pas traités : ils sont jetés dans la campagne alentour ou éventuellement brulés. La pollution et les problèmes sanitaires engendrés sont donc importants. Malgré certaines tentatives par la mairie, ou d'autres associations, pour mettre en place des solutions, rien ne fonctionne à ce jour notamment par manque de moyen ou de sensibilisation de la population.

Ainsi, travailler sur la problématique des déchets à Kombissiri, cela consiste quasiment à « partir de la feuille blanche ». C'est pourquoi nous avons dans un premier temps demandé à deux stagiaires de mener une enquête sur le sujet auprès de la population. Les résultats sont encourageants, car ils montrent que la population semble prête à se mobiliser sur le sujet (cf notre DNB du mois doctobre).

Etant donné le contexte, notre objectif à termes est de mettre en place dans les zones d'habitations les plus denses (ville), avec le soutien de la mairie, des solutions de pré-collectes, collectes, compostage, recyclage et valorisation, mise en décharge ou incinération des rebus, etc.

Il s'agit dun projet important et ambitieux, qui mobilisera plusieurs acteurs, dont certains spécialistes dans le domaine de l'assainissement tels que le CEAS. Parmi les soutiens financiers obtenus nous tenons à souligner la contribution du Conseil Général du Haut-Rhin, avec qui nous avons signé une convention le 8 décembre dernier dans laquelle le CG68 accorde une subvention de 48021 € sur 3 ans à ce projet. Le comité de jumelage de la ville d'Illfuth alloue également un budget de 15000 €.

Burkinasara financera de son côté une partie des actions, et notre association se portera garante de son bon déroulement vis-à-vis du Conseil Général du Haut-Rhin en assurant un reporting régulier du travail réalisé.
Le Maire de Kombissiri s'est lui aussi engagé à débloquer des moyens financiers, et il a recruté une personne qui est déjà en place pour suivre les démarches et accompagner le volet sensibilisation/communication qui est stratégique.

L'étendue et le budget d'un tel projet présentent des enjeux nouveaux pour notre petite association, aussi nous avons fait le choix d'intégrer un VSI (Volontaires de Solidarité Internationale), Ihab ISMAIL, qui travaillera à Kombissiri durant 2 ans à compter du 9 janvier 2015.